Article

Planche 11bis - Centralités d'équipements et de services

Les indicateurs de population et le nombre d’emplois d’une commune sont les premières clés de lecture utilisées lors des diagnostics territoriaux relatifs aux centralités de services. Ils ne traduisent pas toujours la réelle fonction d’une commune pour les résidents alentour. Ceci est d’autant plus vrai lorsqu’elle dessert une zone de faible densité.

Ajouter à mes favoris

En général, on constate que plus une commune est peuplée, plus son niveau de services est élevé : la population d’une commune non-centre est en moyenne de 353 habitants, un centre local d’équipements et de services compte en moyenne 1 642 habitants, un centre intermédiaire 5 180 habitants, un centre structurant 20 609 habitants et un centre majeur un peu plus de 100 000 habitants.
Cependant, cette relation entre le volume moyen d’habitants et le niveau d’équipements n’est pas systématique et une commune de 10 000 habitants peut aussi bien se révéler être un centre intermédiaire, un centre structurant, voire plus rarement un centre majeur. En d’autres termes, la taille de la commune ne présage pas toujours du niveau de services qu’elle offre à sa population environnante, ceux-ci variant notamment en fonction de sa situation géographique par rapport à de grands pôles urbains.
Par exemple, avec 9 600 habitants, Foix (Ariège) est le centre majeur le moins peuplé de France, tout en offrant un haut niveau d’équipements, puisque situé éloigné de toute métropole. Il dessert un vaste territoire constitué de communes peu ou très peu densément peuplées. En comparaison, avec trois fois plus d’habitants, Vigneux-sur-Seine (Essonne) en banlieue parisienne est un centre intermédiaire.

La carte ci-contre, relative à la grille communale de densité, permet de noter la présence de centres intermédiaires et surtout de centres locaux dans des communes peu denses, voire très peu denses.

Des communes de superficies très variables peuvent afficher de grands écarts de densité de population, même quand la taille de leur population est comparable.
La typologie de la grille communale de densité, élaborée par l’Insee et Eurostat, s’appuie sur la distribution de la population à l’intérieur de chaque commune en découpant le territoire en carreaux de 1 kilomètre de côté. Elle permet ainsi de repérer des zones agglomérées : c’est à partir de l’importance qu’occupent ces dernières au sein des communes que l’on caractérise leur densité.

ZOOM

POUR EN SAVOIR PLUS

Pour identifier les centres, les communes métropolitaines ont été classées selon la diversité des équipements présents. Ce classement a permis de distinguer plusieurs niveaux de centralités en regroupant les centres dont les offres de services en équipements étaient comparables.

Pour enregistrer un favori, vous devez avoir un compte personnel

Me connecter Créer mon compte personnel