Indicateurs en données ouvertes

Part des allocataires dont les ressources sont constituées à 100 % des prestations CAF

Source
Cnaf, fichier FILEAS, ALLSTAT et Base communale allocataires (BCA)
Unité
%
Ajouter à mes favoris
Télécharger
Imprimer
Cet indicateur permet d'estimer la part des prestations entrant dans les ressources des foyers allocataires.

Cette donnée permet d’appréhender une forme de précarité des allocataires, mais présente deux limites essentielles.
D'une part, il s’agit d’un calcul avant impôt, et pour les allocataires à déclaration de revenus annuelle les revenus déclarés et prestations perçues ne sont pas contemporains.

D'autre part, la population concernée est restreinte, elle ne concerne que les personnes connues des CAF et ne permet pas notamment d’appréhender la précarité des personnes âgées ou des étudiants.
De fait pour ces données, portant sur les revenus des allocataires, le champ est plus restreint que celui du "Total des allocataires", et concerne une "population d’allocataires de référence". pour certaines catégories d’allocataires en effet, la reconstitution de leur revenu disponible à partir des fichiers CAF est impossible ou entachée d'une incertitude importante. En outre, compte tenu des hypothèses faites pour l’estimation des ressources, ces données doivent être analysées en tenant compte des limites de construction.

Sont pris en compte dans la définition de la "population d’allocataires de référence" uniquement les allocataires pour lesquels la CAF peut avoir connaissance des ressources.
Ne sont pas donc pris en compte :
- les allocataires (et conjoints) âgés de 65 ans ou plus, en effet pour ces populations les CAF n’ont pas connaissance de l’ensemble de leurs ressources et notamment du minimum vieillesse car il s’agit d’une prestation non imposable ;
- les allocataires étudiant percevant uniquement l’allocation logement, (leurs ressources sont généralement nulles et augmenteraient à tort le nombre d’allocataires précaires) par contre les étudiants percevant d’autres prestations et ayant notamment une charge familiale sont comptabilisés ;
- les allocataires des régimes spéciaux (RATP, …) : toutes les prestations dont ils sont bénéficiaires ne sont pas versées par les CAF, mais par un autre organisme débiteur ;
- les allocataires handicapés hébergés en maisons d’accueil spécialisées ou hospitalisés, pouvant déclarer des ressources faibles (voir nulles) et de ce fait être considérés comme des allocataires précaires alors que leurs frais (hébergement, soin, nourriture) sont directement pris en charge par l’assurance maladie.

Les ressources prises en compte sont donc constituées : des revenus déclarés l’année N-1 (collecte directe auprès de la DGFIP - Direction Générale des Finances Publiques) avant impôts pour les allocataires à déclaration annuelle ou des revenus déclarés dans la dernière Déclaration Trimestrielle de ressources (DTR) pour les autres (allocataires RSA et AAH exerçant une activité professionnelle hors ESAT) et de l’ensemble des prestations perçues au mois de décembre de l’année N augmenté de l’Allocation de Rentrée Scolaire (versé en une fois dans l’année généralement au cours des mois d’août ou septembre).

Le champ géographique d’observation du jeu de données correspond à la commune de résidence du foyer allocataire telle qu’elle est enregistrée dans le fichier statistique des allocataires du mois de droit, quelle que soit la CAF qui a géré le dossier allocataire.
Voir plus

Pour enregistrer un favori, vous devez avoir un compte personnel

Me connecter Créer mon compte personnel