Article

Les nouveaux indicateurs de richesse

Le Gouvernement a choisi dix « indicateurs de richesse », alternatifs au PIB. Ils sont calculés à l’échelle nationale, et leurs évolutions sont commentées dans un rapport annexé à la loi de finance.

Sur son site de cartographie interactive, l’Observatoire des Territoires a décliné un certain nombre de ces indicateurs de richesse à l’échelle des nouvelles régions. Ils avaient été choisis au niveau national suite à une concertation menée par France Stratégie et le Conseil économique, social et environnemental.

Pour les indicateurs non disponibles à un échelon régional, l’Observatoire propose un ensemble d’indicateurs approchant ou complémentaires, afin de pouvoir fournir une information régionalisée sur chacun des neuf thèmes retenus par le gouvernement.

Ajouter à mes favoris

Contexte

Les nouveaux indicateurs de richesse offrent une vision des régions plus diversifiée que la seule analyse des PIB régionaux. Ils soulignent la nécessité de croiser les regards et de conjuguer les approches pour mieux analyser la situation de chaque territoire. Les limites du PIB à cet égard sont en effet bien connues :

  • il est difficilement « territorialisable » à un niveau plus fin que le niveau régional ;
  • il ne prend en compte que des productions évaluées monétairement (le travail bénévole et les services rendus par la nature en sont absents ; de même le prix du marché, sur lequel se fonde le PIB, ignore l’impact des activités sur l’environnement) ;
  • il n’informe pas sur la qualité de vie des populations ;
  • il ne dit rien des inégalités de répartition de la richesse (inégalités de revenus).
Lien vers la carte interactive

Aussi, depuis plus de dix ans, et en particulier depuis les travaux de la Commission Stiglitz dont le rapport final a été remis en 2009, il est admis que le niveau et l’évolution du PIB ne peuvent être retenus comme critères uniques de la bonne santé d’un pays. La loi Eva Sas, promulguée le 14 avril 2015, donne obligation au Gouvernement de remettre au Parlement un rapport présentant l'évolution de nouveaux indicateurs de richesse, tels que des indicateurs d'inégalités, de qualité de vie et de développement durable.

 

Tableau d'indicateurs

Le tableau ci-après présente le détail des neuf thèmes et des indicateurs de richesse retenus par le Gouvernement à l’échelle nationale, et leur disponibilité à l’échelle régionale. On peut retenir que la moitié des thèmes ont un indicateur déclinable à l’échelle régionale ; les autres doivent être illustrés par des indicateurs proxy (soit en les cartographiant à une autre maille géographique, soit en les remplaçant par des indicateurs proches) ou par un ensemble d’indicateurs complémentaires. Ces derniers portent sur le même thème que l’indicateur d’origine, et donnent à voir un classement des régions similaire à celui que l’on aurait obtenu avec l’indicateur retenu par le Gouvernement.

 

Thèmes
Indicateurs retenus par le Gouvernement
Indicateurs complémentaires
Proposition CESE/France Stratégie
Proxy
Proposition Observatoire des territoires
 
Inégalités de revenus-pauvreté

- Rapport de la masse des revenus des 20 % les plus élevés sur les 20 % les plus faibles (rapport inter quintile du revenu disponible)

- Taux de pauvreté en condition de vie

- Rapport de la masse des revenus des 10 % les plus élevés sur les 10 % les plus faibles (rapport inter décile)

- Niveau de vie médian

- Taux de pauvreté monétaire

- Inégalités de patrimoine

 

Education

Sorties précoces du système scolaire*

- Taux de diplômés de l’enseignement supérieur parmi les 25-34 ans*

- Taux de chômage 1 à 4 ans après la sortie de la formation initiale

- Jeunes de 15-29 ans ni en emploi ni en formation (NEET au niveau européen)

- Un indicateur sur l’apprentissage

- Un indicateur sur la formation professionnelle

- Part des jeunes de 15-24 ans non insérés (ni en emploi ni en études)

- Part des jeunes de 20-24 sans diplôme

- Part des jeunes de 30-34 ans diplômés de l’enseignement supérieur

Santé

Espérance de vie en bonne santé à la naissance et espérance de vie à la naissance des femmes et des hommes

- Espérance de vie à 60 ans des femmes et des hommes

- Espérance de vie en bonne santé à 65 ans

Espérance de vie à la naissance et à 65 ans, par sexe*

Emploi

Taux d’emploi de la population et par tranche d’âge

- Taux de chômage de la population, des 15-24 ans et des plus de 55 ans

- Taux de sous-emploi

 

Investissement

Dépense de recherche et développement par rapport au PIB par secteur institutionnel (entreprise/administration)

- Actifs productifs physiques et incorporels en % du Produit Intérieur Net (PIN)

- Taux de création nette d’entreprises

- Nombre de brevets déposés*

 

Soutenabilité financière

Dettes des différents agents économiques non financiers en % du PIB

- Dette publique nette rapportée au PIN

- Position extérieure nette

- Taux d’épargne brute

- Capacité de désendettement

Bien-être et vivre ensemble

Indice subjectif de satisfaction de la vie (Eurostat)

- Taux de participation des femmes aux instances de gouvernance*

- Taux de surcharge des logements

- Taux de cambriolages, vols et agressions

- Taux de natalité

- Indice de ségrégation à l’école

Niveau de satisfaction des habitants enquête SRCV régionalisée (Insee)*

Climat-énergie

Empreinte carbone

- Intensité énergétique*

- Part des énergies renouvelables dans la consommation d’énergie*

- Etat des récifs coralliens

 

Biodiversité

Artificialisation des sols

- Indice d’abondance des oiseaux*

- Evolution de l’utilisation des sols*

- Pollution des cours d’eau*

Pouvoir de réchauffement global

* Indicateurs disponibles à une autre échelle que celle des nouvelles régions 

 

Comme indiqué ci-dessus, des indicateurs proxy ont été utilisés pour les thèmes pour lesquels l’indicateur phare ou les indicateurs complémentaires n’étaient pas « régionalisables ».

 

Education

L’indicateur de sortie précoce du système scolaire peut être approximé à l’échelle des nouvelles régions par la part des jeunes de 15 à 24 ans non insérés (ni en emploi, ni scolarisés) ou celles des jeunes sans diplôme. Tous deux faisant partie du référentiel des Indicateurs territoriaux du développement durable (ITDD).

 

Santé

L’INSEE ne régionalise pas l’espérance de vie en bonne santé ; quant à l’espérance de vie, elle n’a pas encore été calculée à l’échelle des nouvelles régions (l’indicateur sera publié ultérieurement par l’INSEE). Nous avons donc retenu comme proxy l’espérance de vie dans le périmètre des départements.

 

Soutenabilité financière

Pour remplacer l’indicateur sur les dettes des différents agents économiques non financiers, nous proposons deux indicateurs complémentaires centrés sur les Conseils Régionaux, en l’absence de données territorialisées sur la sphère privée (entreprises ou ménages). Ces indicateurs seront également disponibles sur le site à d’autres échelles que celle des nouvelles régions.

  • Taux d'épargne brute : différence entre les dépenses réelles de fonctionnement et les recettes réelles de fonctionnement divisée par les recettes réelles de fonctionnement. Cet indicateur permet de mesurer la part des flux récurrents en fonctionnement disponibles pour autofinancer les dépenses d’investissement. Le seuil plancher est fixé généralement aux alentours de 7 %.
  • Capacité de désendettement : rapport entre le stock de dette et l’épargne brute, exprimée en année. Il s’agit du principal indicateur de solvabilité, qui mesure le nombre d’années théoriques qu’une collectivité mettrait à rembourser son encours de dette si elle y consacrait l’intégralité de son autofinancement brut. Le seuil d’alerte pour cet indicateur est généralement fixé en 12 et 15 ans, soit la durée de vie moyenne des équipements.

 

Bien-être et vivre ensemble

L’indice de satisfaction à l’égard de la vie, publié par Eurostat, n’est pas régionalisé. A l’occasion du rapport 2014 de l’Observatoire des territoires, nous avons mené un travail de régionalisation de cet indice, au moyen d’estimations dites « petits domaines » au niveau des anciennes régions (pour plus de précisions sur cette méthode, voir le rapport de l’Observatoire des territoires 2014, p.174). L’Observatoire propose également des indicateurs complémentaires provenant des propositions de la Commission du CESE/France Stratégie :

  • Taux de sur-occupation des logements
  • Taux de natalité

 

Climat-énergie

Le proxy proposé est un ITDD : le pouvoir de réchauffement global qui exprime en milliers de tonnes équivalent CO2, l’effet cumulé des substances émises dans l’air qui contribuent à l’accroissement de l’effet de serre.

Pour enregistrer un favori, vous devez avoir un compte personnel

Me connecter Créer mon compte personnel