Article

Vivre seul, une situation caractéristique des pôles urbains mais également des territoires les plus ruraux

Année de publication
2019
Ajouter à mes favoris

En France, plus du tiers des ménages (35,3 %) sont aujourd’hui constitués de personnes vivant seules, contre le quart (27 %) en 1990 : ce mode de vie est en très forte progression depuis 25 ans.
Cette évolution est largement due au vieillissement de la population11. En 2015, plus du tiers des personnes vivant seules (37,9 %) avaient 65 ans ou plus, alors que cette classe d’âge ne représente que 18,0 % de l’ensemble de la population12. A l’inverse, les jeunes actifs sont très faiblement surreprésentés dans ce type de ménages, exception faite des grands pôles urbains. En 2015, les 25-35 ans représentaient 12,7 % des personnes vivant seules pour 12,2 % de la population totale. La géographie des ménages composés d’une seule personne différencie avec force les territoires les plus urbains et les plus ruraux d’une part, du reste du pays d’autre part.

Dans les pôles urbains13, quelle que soit leur taille, près de 40 % des ménages sont composés de personnes vivant seules. En 2015, 74 % des 10,2 millions d’individus vivant seuls résidaient dans ces pôles, pour 67 % de l’ensemble des ménages français. A l’inverse, dans les couronnes de ces pôles, les personnes vivant seules sont relativement peu nombreuses et représentent à peine plus du quart des ménages.

Les espaces ruraux sont également marqués par une forte proportion de personnes vivant seules. Dans les Monts d’Arrée, le Cotentin, les territoires du centre de la France allant de la Haute-Marne à la Corrèze en passant par le Morvan et le Massif central, mais également dans l’ensemble des zones de montagne (Alpes, Pyrénées) et la Corse, plus du tiers des ménages sont composés d’une seule personne. Plus ponctuellement, d’autres territoires sont aussi caractérisés par l’importance des ménages d’une personne. Il s’agit de lieux de villégiature comme la Côte d’Opale (autour de Berck-sur-Mer), de la Côte-Fleurie (autour de Deauville-Trouville) mais également des littoraux bretons, atlantiques et méditerranéens, le long desquels viennent s’installer les retraités.

Cette répartition des ménages d’une seule personne est la conséquence d’un double phénomène :

• le vieillissement généralisé de la population, dont les effets sont déjà très marqués dans les territoires ruraux, et l’attractivité de certains espaces comme les littoraux pour les personnes âgées ;

• la tendance à la concentration dans les pôles des populations jeunes qui s’y installent pour suivre leurs études ou trouver un emploi.

11. Voir dans la même collection des fiches d’analyse de l’Observatoire des territoires « Le vieillissement de la population et ses enjeux », 2017.
12. Source : Insee, RP 2015.
13. On entend ici par « pôle » les « grands pôles », les « moyens pôles » et les « petits pôles » des catégories du zonage en aires urbaines 2010. Pour plus de précisions, se reporter à la note de méthodologie en fin de document.

 

Bertrand J.-R., Christians C., Approches d’une géographie des ménages et des familles. Les familles nombreuses dans les Pays de la Loire, Espace, populations, sociétés, 1988-1

Buisson G., Lapinte A., « Le couple dans tous ses états : non-cohabitation, conjoints de même sexe, Pacs », Insee Première (n°1435), 2013

Canonéro B., Gayraud P., « Entre 2010 et 2030, 21 200 logements seraient à construire en moyenne par an », Insee Analyses Languedoc-Roussillon (n°8), 2015

Chardon O., Daguet F., Vivas E., « Les familles monoparentales : des difficultés à travailler et à se loger », Insee Première (n°1195), 2008

Davie E., « Un premier enfant à 28 ans », Insee Première (n°1419), 2012

Daguet F., « Des ménages toujours plus nombreux, toujours plus petits», Insee Première (n°1663), 2017

Desplanques G., « Les disparités géographiques de fécondité en France », Espace populations sociétés, 2011/3, pp 459-473, 2011

Eurostat, « People in the EU : who are we and how do we live ? », 2015 Eurostat, « Household structure in the EU », 2010

Insee, « Couples et Familles », Insee Référence, édition 2015

Jacquot A., « Vieillissement de la population et demande de logements », L’observateur de l’immobilier (n°56-57), 2003

Jacquot A., « La demande potentielle de logements à l’horizon 2030 : une estimation par la croissance attendue du nombre des ménages », Le point sur (n°135), août 2012

Kelhetter D., Rivière S., « Des couples sans enfant devenus plus nombreux et moins urbains en Alsace», Insee Analyses, 2015

Kubrak C., « Concentration et spécialisation des activités économiques : des outils pour analyser les tissus productifs locaux », 2013

Marie C.V., Breton D., « Faire famille » dans les Dom. Ce que nous dit l’enquête Migrations, Famille et Vieillissement, Informations sociales 2014/6 (n° 186), pages 16 à 26

Volant S., « Un premier enfant à 28,5 ans en 2015 : 4,5 ans plus tard qu’en 1974 », Insee Première (n°1642), 2017

Pour enregistrer un favori, vous devez avoir un compte personnel

Me connecter Créer mon compte personnel