Article

Habiter là où l’on est né : dans le Nord-est, un ancrage territorial plus fort

Année de publication2021
Territoire
Année de publication
2018
Ajouter à mes favoris

La variation des logiques migratoires selon les groupes sociaux a des conséquences fortes sur le rapport des individus à la mobilité et à leur territoire d’origine. À l’échelle de l’ensemble de la population, de moins en moins de Français résident dans le département où ils sont nés : ils sont aujourd’hui 52%, contre 61% il y a cinquante ans. En somme, de plus en plus d’individus sont mobiles au cours de leur vie. Il importe toutefois de préciser que ceux qui habitent dans le département où ils sont nés ne sont pas à proprement parler des individus « immobiles» : ils peuvent en effet avoir déménagé hors du département au cours de leur vie puis y être revenus, ou encore avoir déménagé au sein du même département (mobilité résidentielle de proximité).

La part d’individus qui habitent dans leur département de naissance est cependant extrêmement variable d’un groupe socioprofessionnel à l’autre : par exemple, les agriculteurs et les ouvriers sont en large majorité nés dans le département où ils résident (respectivement 74 et 55%) contre seulement un peu plus d’un quart des cadres (28%). Ces proportions sont restées stables depuis les années 1960, hormis pour les agriculteurs et les artisans/commerçants/ chefs d’entreprise qui sont  de moins en moins nombreux à vivre là où ils sont nés. Ainsi, la baisse générale de la part d’individus résidant dans leur département de naissance ne serait pas tant le fruit d’une évolution des comportements individuels que la conséquence de :

  • la part croissante qu’occupent les cadres, les professions intermédiaires et les employés, soit les catégories les plus mobiles, dans la population;
  • la diminution concomitante de la part des agriculteurs et des ouvriers, moins mobiles. En somme, la société est globalement plus mobile, mais pas les différents groupes sociaux pris indépendamment (hormis les agriculteurs et les artisans) : c’est la répartition de ces groupes dans la société qui a évolué et avec elle le niveau global de mobilité des Français au cours de leur vie.

L’augmentation de la part des individus qui ne résident pas dans leur département de naissance (observée à toutes les classes d’âge) est accentuée par le vieillissement de la population. En effet, les personnes plus âgées sont plus susceptibles d’avoir changé de département de résidence au cours de leur vie que les plus jeunes (en 2014, 48% des plus de 65 ans habitent dans le département où ils sont nés, contre 70% des moins de 20 ans).

D’un point de vue territorial, c’est dans les Dom (hors Guyane) que la part de résidents natifs est la plus élevée (85 % en Martinique, 83 % à La Réunion et 81% à la Guadeloupe). Ces proportions ont toutefois diminué depuis les années 1990, avec une baisse de 4 à 7 points selon les régions. En France métropolitaine, c’est dans les régions de la moitié nord que les habitants sont les plus nombreux à vivre dans leur département de naissance, même si leur part a graduellement diminué depuis les années 1960 : ils sont aujourd’hui 71 % dans les Hauts-de-France, 65% dans la région Grand Est et 64% en Normandie. Dans ces régions, le fait qu’une part importante de la population y soit née tient à deux phénomènes : une plus faible propension à la mobilité des natifs de ces régions9 et une moindre attractivité pour des individus venant d’ailleurs.

Les régions de l’Ouest (Bretagne, Pays de la Loire) se distinguent par une baisse rapide de la part d’habitants nés dans l’un de ces départements au cours de la deuxième moitié du vingtième siècle, signe d’une plus forte intégration dans les flux traversant le pays, concomitante avec leur attractivité résidentielle croissante10.

9. C’est au sein des régions Hauts-de-France et Grand Est (départements du Nord, de la Moselle, du Haut-Rhin et du Bas-Rhin) que la part d’individus n’ayant jamais quitté leur département de naissance est la plus élevée. Source : échantillon démographique permanent, voir chapitre 5.
10. Voir le chapitre 2.

 

Pour enregistrer un favori, vous devez avoir un compte personnel

Me connecter Créer mon compte personnel