Article

De forts enjeux autour du vieillissement dans les DOM

Ajouter à mes favoris

Les départements d’outre-mer présentent des profils particuliers, même si ceux de la Guadeloupe et de la Martinique se rapprochent maintenant de celui de la métropole. En 1990, la population de l’ensemble des DOM était globalement très jeune : seules 3,8 % des personnes étaient âgées de 65 ans et plus en Guyane, 5,5 % à La Réunion, 8,4 % à la Guadeloupe et 9,5 % à la Martinique contre 13,9 % en France métropolitaine. Mais la structure démographique de certains DOM a par la suite évolué rapidement : en 2013, la part de personnes âgées guadeloupéennes (15,3 %) et martiniquaises (17,0 %) ressemblait ainsi à celle de la métropole, alors qu’elle restait faible à la Réunion (9,5 %) et même très faible en Guyane (4,5 %).

Ces différences sont dues à l’évolution contrastée de la population dans ces quatre départements au cours des dernières années.
Si la croissance du nombre de personnes âgées est désormais très importante dans tous les
départements ultramarins (+ 5,3 % par an entre 2008 et 2013 en Guyane par exemple), elle se conjugue avec deux situations démographiques bien différenciées :

  • à la Guadeloupe et à la Martinique, la population stagne du fait d’un taux de natalité relativement bas (équivalent à celui de la métropole et bien inférieur au taux de 6 enfants par femme des années 1970), et d’un déficit migratoire important au bénéfice de la métropole, surtout pour les jeunes. Le taux annuel de migration nette est par exemple de - 39 ‰ par an à la Guadeloupe pour les 20-24 ans, essentiellement vers la métropole.Or les deux effets se cumulent : le recul de la fécondité réduit le nombre moyen d’enfants par femme, et l’émigration diminue le nombre de femmes en âge d’avoir des enfants. En outre, le retour des jeunes partis en métropole se fait de plus en plus tardivement10, accentuant le processus de vieillissement ;
  • en revanche, à La Réunion et surtout en Guyane, la population est encore en forte augmentation, sous l’effet d’un taux de natalité élevé et d’un solde migratoire vers la métropole négatif, mais limité (taux annuel de migration interne de jeunes de - 16 ‰ en Guyane). Par ailleurs, la Guyane enregistre une arrivée massive d’immigrants venant de l’étranger : 7 personnes sur 10 nées en Guyane sont, à une ou deux générations près, des descendants d’immigrants. Mayotte présente un profil similaire par bien des aspects à celui de la Guyane.

 

Le vieillissement, un défi pour les politiques publiques

La forte augmentation du nombre de personnes âgées dans les DOM, couplée à un vieillissement particulièrement rapide dans les Antilles, est un défi pour les politiques publiques. Celles-ci doivent en effet répondre aux questions qui se posent en termes d’état de santé de ces populations, de leur prise en charge et de leurs conditions de vie. D’où des dépenses accrues, qui s’appuient de surcroît sur une « force contributive » réduite quand elle est couplée à un vieillissement de la population.

Un des principaux défis porte sur l’état de santé des personnes âgées des DOM qui, souvent pour des raisons de forte précarité sociale, se dégrade plus fréquemment et plus précocement que celui des seniors de métropole. La part des personnes se déclarant « en très mauvaise santé », ou « limitées dans leurs activités quotidiennes », s’élève à 40 % un peu avant 60 ans à La Réunion, alors qu’il faut attendre 75 ans pour connaître un tel chiffre en métropole.
Même si le taux de dépendance11 par âge restait stable d’ici à 2030, le nombre de personnes dépendantes devrait doubler aux Antilles.

Un deuxième enjeu important est lié à la précarité financière des retraités. Dans un contexte de chômage très élevé, de sous-emploi et de travail illégal répandu, un grand nombre de personnes arrivent à la retraite sans pouvoir bénéficier d’une pension suffisante. Plus de 20 % des retraités des DOM perçoivent l'allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA, qui fait suite au dispositif du minimum vieillesse), contre seuls 4 % des retraités de métropole12. La précarité des personnes actuellement en âge de travailler laisse à penser que ces taux ne fléchiront pas rapidement dans les DOM.

Enfin, un autre défi tient à la prise en charge des personnes dépendantes. Traditionnellement, et faute de structures suffisantes, les personnes âgées sont fortement aidées par leur famille. Toutefois ces comportements évoluent : si la tradition de solidarité familiale se maintient à La Réunion, son intensité semble déjà nettement réduite aux Antilles. Ainsi, près de 40 % des Réunionnais de 65 ans déclarent recevoir une aide régulière de l’entourage familial, contre moins de 25 % des Antillais.
D’autres mutations sociologiques à l’œuvre sont susceptibles d’avoir un impact important à l’avenir. La monoparentalité, par exemple, est particulièrement répandue dans ces départements (près d’un quart des ménages en moyenne pour les Antilles et la Guyane contre 9 % en métropole). Aussi peut-on s’interroger sur ce qu’il advient du parent qui n’a pas élevé l’enfant lorsqu’il atteint l’âge de la retraite ? De même pour les retraités dont la famille est en métropole, quel soutien pourront-ils recevoir d’un entourage familial lointain ?

De plus, les projections de population à 2050 pour ces territoires laissent présager un très fort vieillissement dans les Antilles, et une augmentation très importante du nombre de personnes âgés notamment en Guyane et à Mayotte. La Martinique deviendrait ainsi le plus
vieux département de France, la Guadeloupe le 6e ; la Guyane verrait quant à elle le nombre des personnes de 65 ans et plus multiplié par plus de 5, et même par plus de 8 à Mayotte : cela correspond à une augmentation annuelle moyenne du nombre de personnes âgées de respectivement 4,7 % et 5,9 %, jusqu’en 2050.

9. Cet encadré utilise les données du recensement de la population 2013 et de l’enquête Migrations, Famille, Vieillissement réalisée par l’Ined et l’Insee en 2009-2010 et dont la direction scientifique était assurée par Claude-Valentin Marie, conseiller pour l’Outre-mer à la direction de l’Ined. Cette enquête analyse, sur un échantillon de 16 000 personnes, les évolutions de la vie familiale, les enjeux et conséquences des migrations et les effets du vieillissement sur les solidarités intergénérationnelles.
10. Sur ce point, voir le rapport 2016 de l’Observatoire des territoires p. 142.
11. Le taux de dépendance par âge est égal à la proportion de personnes dépendantes dans la population de l’âge considéré.
12. Source Drees

Avdeev, A., Eremenko, T., Festy, P., Gaymu, J., Le Bouteillec, N. & Springer, S. (2011) Populations et tendances
démographiques des pays européens 1980-2010. Population, vol. 66,(1), 9-133.

Breton, D., Condon, S., Marie C.-V., Temporal, F. (2009) Les départements d’Outre-Mer face aux défis du vieillissement
démographique et des migrations, Population & sociétés, n° 460.

Breton, D., Condon, S., Marie C.-V., Temporal, F. (2012) Migrations, famille et vieillissement : défis et enjeux pour la
Martinique, Insee Antilles-Guyane, n° 20.

Broussy, L. (2013) « La France et ses territoires face au défi du vieillissement : une obligation de solidarité », Mission
interministérielle sur l’adaptation de la société française au vieillissement de sa population, chapitre 5

Brunel, M., Carrère, A. (2017) Les personnes âgées dépendantes vivant à domicile en 2015. Premiers résultats de l’enquête
CARE « ménages », Études & résultats, n° 1029, Drees, septembre.

Dupâquier, J. et al.; (2006) Le vieillissement de la population dans le monde. Rayonnement du CNRS. Bulletin de
l'Association des anciens et des amis du CNRS
, n° 42, p. 3-72

Muller, M. (2017) 728 000 résidents en établissements d’hébergement pour personnes âgées en 2015, Études & résultats,
n° 1015, Drees, juillet.

Muller, M. (2017) L’accueil des personnes âgées en établissement : entre progression et diversification de l’offre,Les Dossiers de la Drees, n° 20, Drees, septembre.

Pechholdová, M., Grigoriev, P., Meslé, F., et al. (2017) Espérance de vie : les deux Allemagne ont-elles convergé depuis la
réunification ? Population & sociétés, n° 544

Pison, G. (2009) Le vieillissement démographique sera plus rapide au Sud qu’au Nord, Population & sociétés, n° 457.

Pochet, P. (2003) Mobilité et accès à la voiture chez les personnes âgées : Évolutions actuelles et enjeux », Recherche,
Transports, Sécurité
, vol. 79-80, avril 2003, pp. 93-106

Vallin, J., Meslé, F. (2010) Espérance de vie : peut-on gagner trois mois par an indéfiniment ? Population & sociétés, n° 473.

Pour enregistrer un favori, vous devez avoir un compte personnel

Me connecter Créer mon compte personnel