Article

20% d’écart entre le revenu médian des Franciliens et celui des habitants des Hauts-de-France

Année de publication2021
Territoire
Année de publication
2017
Ajouter à mes favoris

De forts contrastes de niveau de vie existent entre les régions françaises. En 2013, le revenu médian disponible d’un Francilien (1 UC) était de 1 865 euros par mois, contre 1 553 euros pour un habitant des Hauts-de-France, soit un écart de plus de 20 %.

Trois régions de France métropolitaine ont un revenu médian en net retrait par rapport à la médiane nationale : les Hauts-de-France, la Corse et l’Occitanie.

À l’inverse, c’est en Île-de-France et en Auvergne-Rhône-Alpes que les revenus médians des populations sont les plus élevés du pays. Tous les habitants de ces deux régions ne bénéficient cependant pas d’un égal accès aux richesses. En Île-de-France, la Seine-Saint-Denis est l’un des départements dont les populations sont parmi les plus pauvres de France métropolitaine. En Auvergne, à l’exception de l’agglomération clermontoise, la majorité des territoires ont un revenu médian en-deçà de la médiane régionale.

Les huit autres régions de métropole (Bretagne, Bourgogne-Franche-Comté, Centre-Val de Loire, Grand Est, Normandie, Nouvelle-Aquitaine, Pays de la Loire et Provence-Alpes-Côte d’Azur) affichent, quant à elles, un revenu médian proche de la médiane métropolitaine. L’écart de richesse entre un Breton (revenu médian disponible de 1 690 euros par mois par UC) et un Normand (1 642 euros par mois par UC) est limité : à peine 50 euros par mois, soit moins de 3 % d’écart.

Parmi ces régions qui affichent un niveau de revenus proche de la médiane nationale, Paca se distingue par d’importantes disparités internes. Malgré la présence d’espaces où résident des populations aisées (Aix-en-Provence, Nice, Cannes, Saint-Tropez, etc.), cette région est en réalité confrontée à des disparités importantes, et nombre de ses habitants disposent de revenus plutôt faibles.

À l’inverse, c’est en Île-de-France et en Auvergne-Rhône-Alpes que les revenus médians des populations sont les plus élevés du pays. Tous les habitants de ces deux régions ne bénéficient cependant pas d’un égal accès aux richesses. En Île-de-France, la Seine-Saint-Denis est l’un des départements dont les populations sont parmi les plus pauvres de France métropolitaine. En Auvergne, à l’exception de l’agglomération clermontoise, la majorité des territoires ont un revenu médian en-deçà de la médiane régionale.

Les huit autres régions de métropole (Bretagne, Bourgogne-Franche-Comté, Centre-Val de Loire, Grand Est, Normandie, Nouvelle-Aquitaine, Pays de la Loire et Provence-Alpes-Côte d’Azur) affichent, quant à elles, un revenu médian proche de la médiane métropolitaine. L’écart de richesse entre un Breton (revenu médian disponible de 1 690 euros par mois par UC) et un Normand (1 642 euros par mois par UC) est limité : à peine 50 euros par mois, soit moins de 3 % d’écart.

Parmi ces régions qui affichent un niveau de revenus proche de la médiane nationale, Paca se distingue par d’importantes disparités internes. Malgré la présence d’espaces où résident des populations aisées (Aix-en-Provence, Nice, Cannes, Saint-Tropez, etc.), cette région est en réalité confrontée à des disparités importantes, et nombre de ses habitants disposent de revenus plutôt faibles.

Floch J-M. (2014), « Des revenus élevés et en plus forte hausse dans les
couronnes des grandes aires urbaines », in France, portrait social, coll.
« Insee Références ». https://www.insee.fr/fr/statistiques/fichier/1288515/
FPORSOC14e_VE5_revenus.pdf

CGET, « Rapport 2016 » de l’Observatoire national de la politique de la ville,
coll. « En détail ».

Darriau V., Henry M., Oswalt N. (2014), « Politique de la ville en France
métropolitaine : une nouvelle géographie recentrée sur 1 300 quartiers
prioritaires », in France, portrait social, coll. « Insee Références ».

Cazenave M-C., Duval J., Lejbowicz T., Stehlé J. (2012), « La redistribution :
état des lieux en 2012 », in France, portrait social, coll. « Insee Références ».

Eurostat, Annuaire régional d’Eurostat 2016.

Davezies L., Pech T. (2014), « La nouvelle question territoriale ».

Pour enregistrer un favori, vous devez avoir un compte personnel

Me connecter Créer mon compte personnel