Article

Le mal logement est un sujet à part entière, qui nécessiterait une analyse complète. Seuls quelques enjeux sont abordés succinctement dans cet encadré.

En 2017, la Fondation Abbé Pierre estime à 3,8 millions le nombre de personnes en situation de grande précarité en matière de logement en France (sans domicile, mal logées ou sans logement personnel). Outre ces situations les plus graves, l’association estime que 12,1 millions de personnes sont touchées à des degrés divers par des difficultés de logement (effort financier excessif, précarité énergétique, risque d’expulsion locative, copropriétés en difficulté, surpeuplement, etc.). Selon les territoires, ces difficultés recouvrent des formes diverses, même si elles sont loin d’être exclusives les unes des autres.

 

Les sans-abri vivent en large majorité dans les grandes agglomérations

Les difficultés en matière de logement forment ainsi un large spectre, à l’extrémité duquel se trouvent les personnes sans domicile. C’est une population plutôt mal connue, car l’absence de logement constitue un obstacle pour les approcher. Selon l’enquête « sans domicile » menée par l’Insee et l’Ined en 2012 en France métropolitaine, 141500 personnes étaient sans domicile, dont l’essentiel (111 00037) dans les agglomérations de plus de 20000 habitants, 8000 dans les communes rurales et les petites agglomérations, et 22500 dans les centres d’accueil pour demandeurs d’asile. La population des sans-abri a connu une hausse de près de 50 % entre 2001 et 2012, et faute d’enquête plus récente, il est difficile d’évaluer l’ampleur de son augmentation depuis 2012. Outre les personnes sans logement, 440000 personnes étaient hébergées par la famille ou par un tiers (privation d’un logement personnel) en France métropolitaine en 2013 (soit 1 % de la population des plus de 18 ans), et 33100 dans les Dom (soit 2,5 % des plus de 18 ans).

 

Le surpeuplement et les difficultés à payer les loyers sont plus fréquents dans l’agglomération parisienne et les Dom

Si la privation de domicile personnel constitue l’une des manifestations les plus extrêmes du mal logement, des difficultés affectent également de nombreux ménages disposant d’un logement. En effet, parmi les personnes qui ont un logement personnel :

  • 75500 vivent dans une habitation de fortune38 ;
  • 2 millions de personnes vivent dans des logements sans confort39 ;
  • 896 600 personnes sont en situation de surpeuplement accentué, essentiellement dans l’agglomération parisienne;
  • un peu plus de 300 000 personnes sont à la fois en situation d’impayé de tout ou partie de leur loyer, et supportent un taux d’effort qui dépasse 40 % de leur revenu : plus du tiers d’entre elles sont également dans l’agglomération parisienne.


La précarité énergétique affecte les ménages vivant dans les espaces peu denses, où le parc est ancien

Enfin, 2,6 millions d’individus souffrent de précarité énergétique au sens strict, selon l’Observatoire national de la précarité énergétique. Il s’agit là du « noyau »40 de la précarité énergétique, qui comptabilise les ménages souffrant du froid dans leur logement, et rencontrant des difficultés à payer leurs factures d’énergie, parce qu’elles sont trop élevées et/ou parce que leurs revenus sont trop faibles. Les proportions du phénomène ont augmenté au cours des dernières années, passant de 3 % à 3,9 % des ménages entre 2006 et 2013. Ces ménages sont notamment nombreux dans les espaces où le parc de logements est ancien, et la population peu aisée (espaces peu denses des Ardennes au Massif Central, centre de la Bretagne, du Perche au Cotentin).

 

38. Insee, RP 2013
39. Enquête Logement, 2013
40. L’ONPE comptabilise également l’« enveloppe » de la précarité énergétique : il estime à 6 millions le nombre de ménages en situation d’inconfort thermique, de difficultés financières ou les deux à la fois (quand le noyau isole les ménages affectés par les deux).

Bilan 2015 des logements aidés. Les caractéristiques des opérations de financement des logements et leur répartition
territoriale, ministère du Logement et de l’Habitat durable, juillet 2016

Bilan triennal 2014-2016 provisoire de la loi Solidarité et renouvellement urbains, ministère du Logement et de l’Habitat
durable, mars 2017

Bouillon F., Clerval A., Vermeersch S., (2017), « Logement et inégalités », Espaces et Sociétés 2017/3 (n° 170), pp. 7-14.
Compte du logement 2016. Rapport de la Commission des comptes du logement, Datalab n° 22, juillet 2017

Coolos, B., (2014), « La construction et les marchés des logements neufs en France », in « Les marchés du logement et leur
financement », Revue d’économie financière n° 115, 2014/3, pp.109-129

Driant J.-C., Navarre F., Pistre P., (2016) « Étude de l’offre locative du secteur des organismes d’HLM et SEM au regard de la
demande de logement social en France métropolitaine », Ancols, décembre 2016.

Driant J.-C. (2014), « Enjeux et débats des politiques du logement en France », in « Les marchés du logement et leur
financement », Revue d’économie financière n° 115, 2014/3, pp.189-208

Driant J.-C. (2011), « Pourquoi manque-t-il des logements en France ? », Métropolitiques, 23 septembre 2011

Eurostat, Who are we and how do we live ?, édition 2015

Fiche « Logement » du rapport 2014 de l’Observatoire des territoires, Qualité de vie, habitants, territoires.

Fondation Abbé Pierre, 2017, 22e rapport sur l’état du mal-logement en France.

Jacquot, A., (2011), « Doit-on et peut-on produire davantage de logements ? », in La Découverte. Regards croisés sur
l’économie
, 2011/1 n° 9, pp.150-158.
« Le financement du logement social. De nouvelles orientations territoriales depuis 10 ans. Construction et réhabilitation :
des logiques différentes », in Éclairages n° 13, mai 2016, Caisse des dépôts
« Les conditions de logement en France », Insee référence, édition 2017

Métroscope, Fédération nationale des agences d’urbanisme, février 2017

OCDE, Documentation de la base de données sur le logement abordable, 2015 : http://www.oecd.org/fr/social/base-dedonnees-
logement-abordable.htm

Taffin C. (2012), « Besoins en logement : une notion ambivalente à la mesure délicate », Constructif n° 32, juin 2012.
« Territoires et loyers : premières analyses thématiques », Observatoires des loyers, décembre 2016

Vorms, B. (2014), « Vers un monde de propriétaires ? Politique du logement et statuts d'occupation en France et à l'étranger »,
in « Les marchés du logement et leur financement », Revue d’économie financière n° 115, 2014/3, pp. 69-8.

Fiches « Difficultés de logement » in Les conditions de logement en France, édition 2017 - Insee Références

Pour enregistrer un favori, vous devez avoir un compte personnel

Me connecter Créer mon compte personnel