Article

Share

Depuis les années 1980, une forte progression des diplômés

Année de publication2021
Année de publication
2017
Ajouter à mes favoris

À la rentrée 2015, la France comptait 2,6 millions d’étudiants dans l’enseignement supérieur. Cet effectif augmente depuis plusieurs décennies, et ce parallèlement à la progression des titulaires du baccalauréat. En 1982, à peine 18 %30 des moins de 25 ans (ayant achevé leurs études) disposaient de ce diplôme d’entrée dans le supérieur. En 2014, cette proportion avait quasiment triplé (52 %).

Le nombre d’étudiants a ainsi d’abord progressé selon un rythme très élevé entre 1980 et 2000 (+3,1 % par an en moyenne), et moindre depuis (+1,1 % par an). Les effectifs étudiants devraient poursuivre leur progression et croître en moyenne de 1,3 % par an jusqu’en 2025, pour atteindre 2,9 millions d’étudiants31.

Entre 1982 et 2013, la part des plus de 25 ans non scolarisés diplômés du supérieur de France métropolitaine a également plus que triplé, passant de 8,2 % à 27,8 %32. Leur répartition spatiale n’a toutefois pas beaucoup évolué : la proportion de diplômés reste plus élevée dans les pôles urbains (32 % dans les grands pôles du fait de la présence de nombreux emplois de cadres, contre 17 % dans les communes isolées33). La part des diplômés du supérieur a cependant particulièrement augmenté dans les territoires où elle était la plus faible. Elle a par exemple été multipliée par 4,7 dans les communes isolées, par 4,3 dans les couronnes des grands pôles et par 3,1 dans les grands pôles. Ces chiffres témoignent d’une amélioration globale de l’accès à l’enseignement supérieur, quels que soient les territoires considérés et d’une réduction des écarts entre ces derniers.

 

30. Source : Insee, RP.
31. Source : MENESR - DGESIP - DGRI - SIES.
32. Source : Insee, RP.
33. Source : Insee, Zonage en aires urbaines, 2010.

 

Andreu S., Ben Ali L. et Rocher T. (2016), « Évaluation numérique des compétences du socle en début de sixième : des niveaux de compétence contrastés selon les académies », Note d’information, n° 2016-18.

Baccaïni B., De Lapasse B., Lebeaupin F. et Monso O. (2014), « Le retard scolaire à l’entrée en 6e : plus fréquent dans les territoires les plus défavorisés », Insee Première, n° 1512.

Campus France (2017), « Les chiffres clés ».

CNESCO (2016), « Inégalités sociales et migratoires. Comment l’école amplifie-t-elle les inégalités sociales et migratoires ? ».

Commission européenne (2017), « Erasmus + Programme : rapport annuel 2015 ».Givord et al., 2016, « La ségrégation sociale dans les collèges. Quelles différences entre public et privé, aux niveaux national, académique et local ? », Éducation & Formations n° 91.

Givord et al., 2016, « Comment mesurer la ségrégation dans le système éducatif ? », Éducation & Formations n° 91.

Guyon N., Huillery E. (2014), « Choix d’orientation et origine sociale : mesurer et comprendre l’autocensure scolaire », Rapport du LIEPP.

Le Rhun B., Pollet . (2011), « Diplômes et orientation professionnelle », France, portrait social – édition 2011, Insee.

MEN-DEPP (2016), L’Europe de l’éducation en chiffres.

MEN-DEPP (2017), Géographie de l’école 2017, n° 12.

MEN-DEPP (2016), Repères et références statistiques (RERS).

MENESR-SIES (2017), « Projection des effectifs dans l’enseignement supérieur pour les rentrées de 2016 à 2025 », Note d’Information enseignement supérieur et recherche.

MEN-SIES (2017), L’état de l’enseignement supérieur et de la recherche en France.

Merle P. (2012), La ségrégation scolaire. Paris, La Découverte, « Repères ».

Métayer C., Monso O., Boudesseul G., Caro P., Grelet Y., Minassian L., Vivent C. (2017), « Les inégalités territoriales de risques sociaux d’échec scolaire », Géographie de l’école, p. 106-123.

Monso O. (2014), « L’effet d’une réduction de la taille des classes sur la réussite scolaire en France : développements récents », Éducation & formations, n° 85, p. 47-61.

Murat F. (2009), « Le retard scolaire en fonction du milieu parental : l’influence des compétences des parents », Économie et statistique, volume 424, n° 1, p. 103-124.

Palheta, U. (2012), La domination scolaire : Sociologie de l’enseignement professionnel et de son public. Paris, Presses universitaires de France.

Palheta, U. (2011), « Enseignement professionnel et classes populaires : comment s’orientent les élèves “orientés” ». Revue française de pédagogie, 175, (2), p. 59-72.

Rocher T. (2016), « Évolution des inégalités sociales de compétences : une synthèse », Comment l’école amplifie les inégalités sociales et migratoires ?, rapport du CNESCO.

Pour enregistrer un favori, vous devez avoir un compte personnel

Me connecter Créer mon compte personnel