Article

La France, moteur de la croissance démographique européenne

Année de publication2021
Territoire
Année de publication
2017
Ajouter à mes favoris

Au 1er janvier 2016, l’Union européenne comptait près de 510 millions d’habitants. Avec 66,6 millions d’habitants2, soit 13,1 % de la population européenne, la France est le deuxième pays le plus peuplé de l’Union européenne (UE) après l’Allemagne.

Avec le Royaume-Uni, la France est le principal contributeur de la croissance démographique européenne. Ce rôle moteur est déjà ancien, et se maintient depuis plusieurs décennies. En effet, entre 2005 et 2015, l’UE a gagné près de 13,80 millions d’habitants3 (soit +0,28 % par an), dont un quart en France (+3,64 millions d’habitants4, soit +0,57 % par an). La contribution de la France à la croissance démographique de l’Europe est ainsi deux fois supérieure à son poids actuel au sein de l’Union.

Cette dynamique est en grande partie liée au profil démographique atypique du pays. La France est en effet l’un des seuls pays dont la croissance est majoritairement portée par ses dynamiques naturelles (plus de naissances que de décès). Il bénéficie en outre d’apports migratoires qui participent à l’augmentation de sa population. Parmi les cinq pays d’Europe les plus peuplés (Allemagne, France, Royaume-Uni, Italie et Espagne), seuls le Royaume-Uni et l’Espagne ont également bénéficié d’une croissance portée à la fois par leurs soldes migratoire et naturel entre 2005 et 2015. L’Allemagne et, dans une moindre mesure, l’Italie ont en revanche connu une croissance reposant uniquement sur leur solde migratoire.

Par ailleurs, c’est en France que se situent trois des régions les plus peuplées d’Europe en 2015 : l’Île-de-France, l’ancienne région Rhône-Alpes5 et Provence-Alpes-Côte d’Azur. Celles-ci figurent ainsi parmi les vingt régions (NUTS 26) les plus peuplées d’Europe. D’autres régions françaises comptent également parmi les espaces européens ayant enregistré les taux de croissance démographique les plus marqués au cours de la période récente (2011-2015) : la Bretagne, les Pays de la Loire et les anciennes régions Aquitaine, Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon.

Tous ces facteurs concourent au renforcement du poids de la France au sein de l’Union européenne.

Insee (2016), « Fiche Population - Démographie », in France, portrait social,
coll. « Insee Références ».

Eurostat (2016), « Annuaire régional »

Bellamy V., Beaumel C. (2016), « Bilan démographique 2015 », coll. « Insee
Première », n°1581.

Léon O. (2010), « La population des régions en 2040 - Les écarts de
croissance démographique pourraient se resserrer », coll. « Insee Première »,
n°1326.

Pour enregistrer un favori, vous devez avoir un compte personnel

Me connecter Créer mon compte personnel