Article

Share

L’inadéquation de l’offre et de la demande : quelles conséquences sur le marché du travail dans les différents types d’espaces ?

Année de publication2022
Thématique
Année de publication
2016
Ajouter à mes favoris

Ainsi, la dissociation entre le type d’emplois offerts dans un territoire et le profil de la population active résidente est élevée dans les zones d’emploi en périphérie des centres urbains, mais plutôt faible dans les zones d'emploi très urbaines comme dans les zones d’emploi peu denses (qui présentent des spécificités, voir ci-après).
Elle augmente toutefois dans tous les types d’espaces, signe de leur interdépendance croissante. Pour clarifier ces analyses, on peut étudier l’indicateur d’inadéquation emplois/actifs selon les catégories du zonage en aires urbaines. Celui-ci permet de mesurer la qualité des appariements emplois/actifs selon les catégories des communes ; il ne dit rien en revanche sur la qualité de l'adéquation dans chaque commune prise individuellement.
Il apparaît que la dissociation entre le type d’emplois présents et les qualifications de la population résidente est maximale dans les couronnes des petits et moyens pôles : en effet, seulement un quart des actifs habitant ces territoires résidentiels y travaillent (voir chapitre 2C). L’inadéquation est un peu moins forte dans les couronnes des grands pôles ainsi que dans les communes multipolarisées : une part plus importante des actifs qui y résident peut donc y trouver un travail qui lui correspond. Cette différence entre l’inadéquation dans les couronnes des petits et moyens pôles et celle qui caractérise les couronnes des grands pôles s’explique principalement par leurs tailles respectives : les premières, de taille très restreinte, sont davantage dépendantes de leur pôle économique, alors que les secondes, d’étendue beaucoup plus vaste, contiennent des centralités secondaires où les actifs peuvent trouver des emplois autres que dans le secteur résidentiel.

Les quatre catégories d’espaces qui présentent la meilleure adéquation entre les qualifications de leur population active et les emplois qui s’y trouvent sont de nature très différente. Les moyens et petits pôles urbains, unités urbaines comptant entre 1 500 et 10 000 emplois et qui polarisent des aires de marché d’étendue restreinte, sont caractérisés par le même degré d’inadéquation emplois/actifs : ce sont des marchés du travail relativement resserrés et indépendants, où une large part des actifs dispose d’emplois correspondant à leur qualification dans le pôle urbain. Dans les grands pôles urbains, la dissociation emplois/actifs est plus faible encore, du fait de la grande densité et de l’importante diversité des postes et des profils d’actifs présents dans ces espaces, qui favorise l’appariement (voir ci-avant).

Le marché du travail des espaces en dehors de l’influence des pôles (i.e. une approximation des espaces ruraux) présente des particularités en termes d’appariement entre les actifs et les emplois qui leur correspondent.
Il est affecté de deux manières par la spécificité de ces espaces. D’une part, la main-d’œuvre comme les postes de travail s’y trouvent en effectifs et en diversité relativement faibles, donc la probabilité de pourvoir un poste comme de trouver un emploi sur une qualification donnée y est plus faible qu’en milieu urbain dense et diversifié. D’autre part, avec la distance entre pôles d’emploi et lieux de résidence, croît le coût d’accès à l’information concernant les postes ou les salariés. Les ajustements sur le marché sont ainsi affectés par des délais allongés et des aires de marché élargies. Aussi, si l’indice d’inadéquation apparaît faible, c’est avant tout parce que l’espace de référence (i.e. les communes isolées hors influence des pôles) est beaucoup plus large que celui des aires urbaines. Les actifs peuvent certes y trouver un emploi qui correspond à leurs qualifications, mais cela ne dit rien de la distance qu’ils ont à parcourir pour s’y rendre. Les conséquences de ces questions d’appariement sont sensibles sur le fonctionnement des marchés ruraux en termes de niveau de salaire (plus faibles), de durée de la relation d’emploi (plus stable) et de taux de chômage (probabilité plus faible de sortie du chômage).

Aubert F., Détang-Dessendre C. (2014), « L’emploi rural, des bassins de production agricoles aux zones d’emploi urbaines », in

Jeanneaux P. et Perrier-Cornet P. (coord.), Repenser l’économie rurale, Éditions Quæ, pp. 123-141.

Blanc M., Hild F. (2008), « Analyse des marchés locaux du travail : du chômage à l’emploi », Économie et Statistique, n° 415-416, mars 2009.

Détang-Dessendre C., Gaigné G. (2009), « Unemployment duration, city size and the tightness of the labor market », in Regional Science and Urban Economics, vol. 39 (3), pp. 266-276, mai 2009.

Duhamel E. (2014), « Les zones franches urbaines », in Les avis du CESE, Les éditions des Journaux officiels.

Givord P., Trevien C. (2012), « Les zones franches urbaines : quel effet sur l’attractivité économique ? », Insee Analyses, n° 4, mars 2012.

Gobillon L., Selod H., Zenou Y. (2007), « The mechanisms of spatial mismatch », Urban Studies, 44 : 2401-2427, novembre 2007.

Gobillon L., Selod H. (2007), « Les déterminants locaux du chômage en région parisienne », Économie & Prévision, n° 180-181, pp. 19-38.

Gaschet F., Gaussier N. (2003), « Ségrégation urbaine et marchés du travail au sein de l’aire urbaine bordelaise : quelle portée pour l’hypothèse de mauvais appariement spatial ? », Cahiers du GRES, n° 14.

La main-d’oeuvre frontalière dans l’Arc jurassien, Observatoire statistique transfrontalier de l’Arc jurassien, décembre 2014.

Pour une nouvelle dynamique de l’Arc jurassien. Stratégie de coopération transfrontalière 2016-2020, CTJ, 2016.

Qualité de vie, habitants, territoires, rapport de l’Observatoire des territoires 2014, CGET.

Rapport 2015 de l’Observatoire national de la politique de la Ville.

Une forte mobilité des actifs dans l’Arc jurassien, Observatoire statistique transfrontalier de l’Arc jurassien, novembre 2014.

 

Pour enregistrer un favori, vous devez avoir un compte personnel

Me connecter Créer mon compte personnel