Article

La Garantie jeunes

Année de publication2020
Thématique
Année de publication
2016
Ajouter à mes favoris

La Garantie jeunes est issue du Plan pluriannuel contre la pauvreté, adopté en janvier 2013. Elle est l’une des réponses françaises à la recommandation du Conseil européen d’offrir aux jeunes, inscrits ou non au chômage, la garantie de recevoir – au sein de chaque État membre et dans les quatre mois suivant la fin de leur scolarité ou une perte d’emploi – une offre d’emploi ou de formation de qualité, adaptée à leurs besoins et à leur situation.


La Garantie jeunes a pour cible spécifique les jeunes de 16 à 25 ans, sans emploi, ne suivant ni formation, ni études, par ailleurs en situation de grande précarité.
L’expérimentation, lancée initialement dans 10 territoires pilotes, a été étendue en 2015 et déployée par 273 missions locales dans 72 départements volontaires, et de nombreux territoires ruraux ; 46 000 jeunes sont entrés dans le dispositif depuis 2013, et 35 000 étaient en accompagnement fin 2015 ; 21 % résident dans un quartier prioritaire de la politique de la ville, et 7,9 % dans une zone de revitalisation rurale.
Au vu de premiers bilans encourageants, un appel à candidatures a été lancé en 2016 pour étendre le dispositif à de nouveaux territoires, avec l’objectif d’atteindre les 100 000 bénéficiaires d’ici 2017. La loi El Khomri (dite loi Travail) prévoit sa généralisation en 2017. Le dispositif repose sur un parcours d’accompagnement contractualisé d’une durée d’un an, assorti d’une allocation mensuelle cumulable avec des revenus d’activité jusqu’à un certain plafond. Il s’agit de rendre les moins de 26 ans très exposés à la précarité plus autonomes dans leur vie et leurs démarches. Inscrit dans une dynamique collective, le bénéficiaire est incité à multiplier les rencontres avec les employeurs d’un territoire. La stratégie d’accompagnement, centrée sur l’exploitation des « retours d’expérience », privilégie les mises en situation professionnelle. La multiplication des périodes travaillées offre des opportunités d’embauche, mais elle permet également d’accroître la capacité du jeune à former des projets, y compris des projets de formation.

Bessone A.-J. et Guillaneuf J. (2015), « Les effets de la crise sur les marchés du travail européens : une intensité et une durée variables », in France, portrait social, coll. « Insee Références ».

Bessone A.-J., Dorothée O., Robin M., Vugdalic S. (2015), « Emploi et chômage dans les nouvelles régions depuis la crise », Insee Focus, n° 40, novembre 2015.

Bouba-Olga O. (2015), « Croissance de l’emploi et croissance du chômage : quelle(s) relation(s) ? », article mis en ligne le 18 octobre 2015, http://blogs.univ-poitiers.fr/o-bouba-olga/

« Le chômage de longue durée : vers une mesure de “l’éloignement à l’emploi” de longue durée ? », Études et Recherches, n° 2, Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques/Pôle emploi, décembre 2014.

Commission européenne (2014), sixième rapport sur la cohésion économique, sociale et territoriale. « Le déploiement de la Garantie jeunes dans les territoires, une opportunité pour les jeunes des quartiers prioritaires »,
En Bref, n° 7, CGET, octobre 2015.

ESPON (2014), « Economic Crisis and the Resilience of Regions », Territorial Observation, n° 12, septembre 2014.

Fiche thématique « Cadrage européen » (2015), in France, portrait social, coll. « Insee Références ».

Lacour J.-P. (2015), « 2,2 millions d’emplois recréés depuis la crise » in Les Échos, 16 décembre 2015.

Pour enregistrer un favori, vous devez avoir un compte personnel

Me connecter Créer mon compte personnel