Article

De nombreuses politiques pour dynamiser l’innovation, à toutes les échelles

Année de publication2021
Territoire
Année de publication
2014
Ajouter à mes favoris

L’innovation est au cœur de nombreuses politiques qui s’articulent de l’échelon régional à l’échelon européen.
La stratégie Europe 2020 de l’Union européenne vise une croissance intelligente, durable et inclusive, ainsi qu’une plus grande coordination entre les politiques régionales, nationales et européennes. Elle se traduit par la volonté d’atteindre un objectif de 3 % du PIB européen investis en recherche et développement. Cette stratégie se décline au travers d’« Horizon 2020 », le nouveau programme de financement de la recherche et de l’innovation (80 milliards d’euros sur sept ans), et la nouvelle politique de cohésion 2014-2020 qui se décline en onze objectifs thématiques. Le premier de ces objectifs vise à « renforcer la recherche, le développement technologique et l’innovation ». Dans le cadre réglementaire du Fonds européen pour le développement régional (FEDER), chaque région doit se doter d’une stratégie de spécialisation intelligente pour faire de l’innovation une priorité, concentrer les investissements et créer des synergies avec d’autres régions sur des domaines d’activités  stratégiques ciblés.
Ces derniers seront en lien avec le tissu productif local afin d’optimiser la gouvernance des parties prenantes et d’en accroître le concours (découverte entrepreneuriale).

Au niveau national, le programme d’investissements d’avenir (PIA), doté d’une enveloppe initiale de 35 milliards d’euros, est dédié à des projets d’excellence. Dans le cadre du plan « Investir pour la France », le PIA a été doté de 12 milliards d’euros supplémentaires afin de répondre à deux objectifs : le renforcement de la compétitivité pour l’emploi et la transition énergique.

La nouvelle phase de la politique des pôles de compétitivité (période 2013-2018) vise à accroître l’impact économique des pôles et à amplifier l’accompagnement de la croissance des PME et ETI dans les territoires et à l’international. Une gouvernance partenariale des pôles a d’ailleurs été mise en place entre l’État et les collectivités territoriales.

« Une nouvelle donne pour l’innovation en France », fondée sur 40 mesures transverses, vient compléter et renforcer la démarche sectorielle des 34 plans de la « nouvelle France industrielle » et des sept ambitions de la commission Innovation 2030.

Les stratégies régionales de l’innovation en vue de la spécialisation intelligente (sri-si)

La « spécialisation intelligente » est conçue par la Commission européenne comme un levier déterminant pour la contribution de la politique de cohésion à la stratégie Europe 2020. À l’échelle des territoires régionaux, en parallèle et en complémentarité aux programmes opérationnels du FEDER, l’ambition est de définir et de déployer une stratégie de spécialisation intelligente pour la recherche et l’innovation, adaptée à ses atouts et ses contraintes et au service des objectifs européens. En France, cette démarche s’est appuyée sur l’expérience récente de définition et de mise en œuvre des stratégies régionales d’innovation, initiées lors de la période de contractualisation 2007-2013.

La définition des stratégies régionales de spécialisation intelligente a été réalisée par les régions françaises dans des contextes très variés. En effet, certaines régions sont fortement dotées en matière de capacités de recherche et développement et en termes d’innovation, et font partie des régions identifiées comme leaders en Europe.
D’autres régions se caractérisent par des tissus économiques moins enclins à innover. Les modalités d’appropriation et de traduction du concept de spécialisation intelligente ont donc été, par nature, variables. Cet exercice a permis à chaque région d’expliciter et de préciser ses spécificités, ses atouts et son positionnement en matière d’innovation, et de catalyser une démarche de découverte entrepreneuriale mobilisant l’écosystème innovant régional autour d’une stratégie élaborée, portée et déployée de manière partagée.

Ces stratégies constituent ainsi un nouveau cadre pour maximiser l’effet de levier du soutien à l’innovation sur les territoires, générer plus d’innovation, accompagner d’avantage de produits et de solutions innovants sur le marché et en diffuser les effets, à un moment charnière de renforcement des compétences des régions en matière de développement économique. Cet exercice a, en outre, été réalisé lorsque le cadre stratégique national et européen en faveur de l’innovation était en pleine mutation (nouvelle politique de cohésion, Horizon 2020, Nouvelle France industrielle, nouvelle donne pour l’innovation, PIA). Cette démarche a constitué une première étape pour répondre aux besoins exprimés par les acteurs de l'innovation : c'est-à-dire cohérence, coordination et visibilité des politiques en faveur de l'innovation, aux différentes échelles régionales, nationales et européennes.

Quelques grandes lignes de force se dégagent des SRI-SI des régions françaises en matière d’innovation à l’échelle nationale :

  • la santé est un secteur de spécialisation pour presque toutes les régions ;
  • l’énergie, ainsi que l’agroalimentaire, les agroressources et la pêche, sont des thèmes centraux pour une large majorité des régions ;
  • les nouvelles technologies de l'information et de la communication (NTIC), le numérique, l’informatique, les logiciels complexes et l’électronique, la préservation de l’environnement, la gestion des ressources, la biodiversité et la prévention des risques ainsi que la mobilité et les transports, sont des champs de spécialisation pour plus de la moitié des régions.

L’aéronautique, le spatial, les services, l’ingénierie, les sciences humaines et sociales, le tourisme, l’industrie de la création et l’usine du futur sont les marchés les moins représentés. L’usine du futur est un secteur nouveau dans les SRI-SI, du fait de son intégration dans la Nouvelle France industrielle comme le 34e plan de reconquête industrielle.

Par ailleurs, les domaines de spécialisation intelligente sur les thèmes du bâtiment, de la mobilité et des transports, de l’énergie, ainsi que l’agroalimentaire, les agroressources et la pêche se caractérisent fortement par leur durabilité. Toutes les régions prennent ainsi en compte le développement durable dans la définition de leurs domaines de spécialisation intelligente. Les matériaux, la mécanique et la chimie ou encore l’usine du futur intègrent de manière significative les enjeux d’éco-innovation.

La définition de la stratégie ne constitue qu’une première étape du processus de spécialisation intelligente, qui va s’étendre sur toute la période de contractualisation 2014-2020 et probablement au-delà. En effet, les SRI-SI vont maintenant être déclinées en plans d’actions et mises en œuvre, faire l’objet d’un suivi, être évaluées et connaître des ajustements et des approfondissements, notamment en fonction des évolutions du tissu économique et de l’écosystème régional de l’innovation. Les domaines de spécialisation intelligente pourront ainsi évoluer.

BELLÉGO C., DORTET-BERNADET V., « La participation aux pôles de compétitivité : quelle incidence sur les dépenses de R&D et l’activité des PME et ETI ? », Insee Document de travail, 2013.

BUISSON B., DOISNEAU L., KUBRAK C., MONGO M., AUTANT-BERNARD C., « Les déterminants régionaux de l’innovation », Insee Document de travail, 2012.

Datar, « Dynamiques, interdépendances et cohésion des territoires », Rapport 2011 de l’Observatoire des Territoires, pp 192/204, mars 2012.

MASSARD N., CHALAYE S., « Géographie de l’innovation en Europe», Datar Travaux n° 15, 2012.

OCDE, « Manuel de Frascati 2002 – Méthode type proposée pour les enquêtes sur la recherche et le développement expérimental », La mesure des activités scientifiques et technologiques, Éditions OCDE, 2003.

OCDE/Eurostat, « Manuel d'Oslo – Principes directeurs proposés pour le recueil et l'interprétation des données sur l'innovation technologique », 3e édition, La mesure des activités scientifiques et technologiques, Éditions OCDE, 2005.

OCDE, « Mesurer l’innovation – Un nouveau regard », Éditions OCDE, 2010.

Pour enregistrer un favori, vous devez avoir un compte personnel

Me connecter Créer mon compte personnel