Accueil / Actualités / Fiche d'analyse #4 : dynamiques de l'emploi transfrontalier en Europe et en France
Partager sur LinkedIn Partager sur twitter Envoyer à un ami Imprimer cette page Diminuer la police Police par défaut Augmenter la police

Fiche d'analyse #4 : dynamiques de l'emploi transfrontalier en Europe et en France

Mis à jour le 30/11/2017 Fiche d'analyse #4 : dynamiques de l'emploi transfrontalier en Europe et en France

Les fiches d'analyses de l'Observatoire des territoires

L'Observatoire des territoires constitue un corpus d'analyse sur les phénomènes géographiques qui structurent le territoire français (métropolisation, urbanisation, augmentation de la population, littoralisation). Présenté sous forme de fiches, il fournit une vision globale de l'état des territoires français et offre des clefs de lecture nécessaires pour appréhender les enjeux d'aménagement.

 

Fiche d'analyse #4 : dynamiques de l'emploi transfrontalier en Europe et en France

Dans le contexte d’une économie mondialisée où les déplacements terrestres, maritimes et aériens sont facilités, les opportunités de travailler à l’étranger se sont multipliées. C’est notamment vrai dans l’Union européenne, au sein de laquelle l’espace Schengen organise et facilite la circulation des personnes. En Europe, 2 millions de personnes travaillent au moins une fois par semaine dans un autre pays. Ce chiffre est en très forte augmentation et a été multiplié par trois depuis 1999. Pour la France, Eurostat estime ce chiffre à 438 000 travailleurs.

Lorsque l’on regarde au plus près des frontières et à partir des données du recensement de l’Insee, ce sont en France 355 000  travailleurs que l’on peut qualifier de transfrontaliers parce que leur lieu de travail est localisé à l'étranger. La Suisse (170 300 personnes), le Luxembourg (70 300), l’Allemagne (46 000) et la Belgique (37 800) sont les quatre principaux pays de destination. Ces flux ont un impact important dans les espaces frontaliers français où ils peuvent représenter jusqu’à un tiers des actifs en emploi. Ils soulèvent des enjeux majeurs de politique publique et de gouvernance, notamment en matière d’aménagement d’infrastructures et d’offres de services au public.

Dans un récent bilan de la coopération transfrontalière, la Commission européenne souligne les potentiels de croissance que recèlent les régions frontalières et leurs concours à l’émergence du sentiment d’appartenance à un territoire transfrontalier et plus largement à l’Union européenne. Elle identifie dans ces travaux le soutien à l’emploi transfrontalier comme l’un des domaines porteurs de la cohésion de ces territoires qui illustrent l’intégration européenne.

 

Consulter la fiche d'analyse #4 : dynamiques de l'emploi transfrontalier en Europe et en France