Dynamiques territoriales

De nombreuses dynamiques productives et résidentielles sont à l’œuvre sur les territoires : compétitivité, attractivité, capacité à entreprendre et innover, niveau d’éducation de la population, qualification de la main d’œuvre, qualité de l’environnement et du cadre de vie, sécurité… Comment s’équilibrent en France et en Europe les forces de polarisation et de diffusion des activités et des populations ? Quel est l’impact des mobilités des personnes, des transports de biens, des communications, dans un contexte marqué par l’internalisation croissante des échanges et l’ouverture à la compétition internationale ?

Voir la sélection d'études de l'INSEE à composante territoriale

Date de mise à jour : 16/02/2016
Envoyer à un contact Imprimer cette page Diminuer la police Police par défaut Augmenter la police

UE2020 - Part des 16-25 ans ayant quitté prématurément le système scolaire

L’indicateur des non-diplômés est ici la part des jeunes âgés de 16 à 25 ans sans diplôme ou n’ayant que le diplôme national du brevet ou le certificat de formation générale, et qui ne sont pas inscrits dans un établissement d’enseignement. Sur ce dernier point et plus précisément, sont retenus les jeunes qui répondent négativement à la question suivante : « Êtes-vous inscrit dans un établissement d’enseignement pour l’année scolaire en cours ? (y compris apprentissage et études supérieures) ».
Le groupe d’âge des 16-25 ans correspond à celui des jeunes qui sont concernés par le droit de retour en formation initiale, dispositif ciblé sur les sans-diplôme et destiné à lutter contre le décrochage scolaire, une des orientations de la loi de refondation de l’école de la République de juillet 2013. Ce retour en formation initiale dans un établissement d’enseignement de l’Éducation nationale, instauré en mars 2015, a pour objectif de leur permettre d’acquérir une qualification sanctionnée par un diplôme général, technologique ou professionnel, ou par une certification inscrite au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).
Le groupe d’âge retenu par la DEPP est plus large que celui des 18-24 ans utilisé dans le calcul du « taux de sortants précoces » d’Eurostat, indicateur calculé à partir de l’enquête Emploi de l’Insee, qui en raison de la faiblesse des effectifs de l’enquête, ne peut être décliné au niveau infranational.

L’élévation du niveau d’instruction favorise l’expression des capacités personnelles et l’autonomie. Elle renforce l’aptitude à acquérir de nouvelles compétences et à s’adapter aux changements, notamment ceux induits par les innovations technologiques. Elle facilite les mobilités tant professionnelles que géographiques. L’Union européenne, à travers la stratégie européenne de Lisbonne puis la stratégie UE 2020, fixe des objectifs en matière de réussite scolaire, en particulier de réduction de l’abandon scolaire.

La Commission européenne a fixé, à l’horizon 2020, l’objectif d’un taux de décrochage scolaire inférieur à 10 %, c’est-à-dire visant les jeunes de 18-24 ans qui sont sortis du système scolaire, qui ne sont ni en formation, ni diplômés de l’enseignement secondaire ou supérieur. En France, ces « sorties précoces » représentent la part les jeunes de 18-24 ans qui ne poursuivent ni études, ni formation et n’ont ni CAP, ni BEP, ni diplôme plus élevé.

Enjeu(x) : Qualification
Echelle : Départements
Thèmes : Emploi - Qualification - Revenus
Année(s) :2011
Couverture : France
Périodicité : Date du recensement de la population
Unité : en %
Producteur(s) : DEPP - INSEE (RP)
Liens : DEPP - Education
DEPP - Note d'information n°46 "Les jeunes sans diplôme sont inégalement répartis sur le territoire" - Décembre 2015

Les territoires francais au regard de la strategie Europe 2020 - L'Europe s'engage en France - édition septembre 2013