Dynamiques territoriales

De nombreuses dynamiques productives et résidentielles sont à l’œuvre sur les territoires : compétitivité, attractivité, capacité à entreprendre et innover, niveau d’éducation de la population, qualification de la main d’œuvre, qualité de l’environnement et du cadre de vie, sécurité… Comment s’équilibrent en France et en Europe les forces de polarisation et de diffusion des activités et des populations ? Quel est l’impact des mobilités des personnes, des transports de biens, des communications, dans un contexte marqué par l’internalisation croissante des échanges et l’ouverture à la compétition internationale ?

Voir la sélection d'études de l'INSEE à composante territoriale

Date de mise à jour : 30/09/2016
Enjeu(x) : Activité - Travail - Emploi - Favoriser l'inclusion sociale des populations (équité et mixité sociales)
Echelle : Départements - Régions 2016 - Zones d'emploi 2010
Thèmes : Emploi - Qualification - Revenus
Année(s) :1er trimestre 2016
Couverture : France
Périodicité : Trimestrielle
Unité : en %
Producteur(s) : INSEE
Liens : DARES - Statistiques
Insee - Taux de chômage localisé

Pôle emploi - Statistiques
Envoyer à un contact Imprimer cette page Diminuer la police Police par défaut Augmenter la police

ITDD - Taux de chômage localisé - trimestrialisé

Le taux de chômage s’établit à 10,8 % de la population active début 2013. Il est de 10,4 % en France métropolitaine début 2013 contre 8,4 % début 2009. Au niveau des zones d’emploi métropolitaines, les taux de chômage localisés s’échelonnent de 5,1 % à 17,9 % au 1er trimestre 2013. Hors DOM, les valeurs les plus élevées se situent dans le Nord et le Sud. Dans les DOM, elles peuvent atteindre jusqu’à 40 %.

Début 2013, 4 803 300 demandeurs d’emploi de catégories A, B et C (sans activité, même réduite) sont inscrits à Pôle emploi en France métropolitaine, soit 424 300 de plus que l’année précédente (+9,7 %). La part de ceux qui sont inscrits depuis un an ou plus atteint 39,2 % fin 2012. Ils se répartissent plutôt dans le nord et le centre de la France. Ainsi, le nord cumule des taux de chômage forts et un nombre élevé de demandeurs d’emploi de longue durée. Dans le centre du pays, les taux de chômage sont plus faibles mais les durées d’inscription à Pôle emploi plutôt longues.

L’augmentation du chômage est généralisée en France métropolitaine. La situation a empiré dans les zones déjà fortement touchées par le chômage début 2009 aux extrêmes nord et sud du pays.

Les zones les moins touchées par le chômage se maintiennent au sud du Massif Central, à la frontière italo-suisse, en Alsace et dans le grand-Ouest.

   Taux de chômage localisé au 1er trimestre 2013  

Note : Le taux de chômage est le pourcentage de chômeurs dans la population active, c'est-à-dire parmi les actifs occupés et les chômeurs. Il s’agit ici des taux moyens trimestriels. Les chômeurs recouvrent les personnes sans emploi et à la recherche d’un emploi.

 

Source : Insee, taux de chômage localisé 2013.
  

Pour en savoir plus

 

http://www.insee.fr/fr/themes/theme.asp?theme=17&sous_theme=1&typeindic=&domaineindic=D&submit=Ok

 

http://travail-emploi.gouv.fr/etudes-recherches-statistiques-de,76/statistiques,78/chomage,79/

http://www.pole-emploi.org/statistiques/selectionstatistique

http://www.insee.fr/fr/themes/detail.asp?reg_id=0&ref_id=ir-martra09&page=irweb/MARTRA09/dd/martra09_paq3.htm